Consult the list of our open or closed members

Côte-Nord

At the River’s Mouth

The Côte-Nord is a sprawling territory between land and water, where your senses will dip and swerve over 1,300 km of coast. Powerful bodies of water located at the heart of the boreal forest, breathtaking scenery, an abundance of natural resources... Côte-Nord is  a unique universe you’ll long to get lost in. Come for the whale watching and rich cultural heritage!

Here, Innu (referred to by the Europeans as “Mountaineers”) form the largest of the province’s Nations. Of the ten Innu communities, the most well known are Essipit and Nutashkuan (Natashquan). Much further north, the Naskapis Nation forms a very unique community, living among the tundra, taiga, and caribou herds.

Discover the members

To discover

Communities

Essipit

Essipit, qui signifie rivière aux coquillages, est une communauté innue enclavée par la municipalité des Escoumins en Côte-Nord. Ils ont un système communautaire inspirée des traditions ancestrales et développent une économie fondée essentiellement sur le tourisme avec une offre diversifiée et complémentaire.

Pessamit

La communauté innue de Pessamit, dont le nom signifie lieu où il y a des lamproies, est installée à 50 kilomètres au sud-ouest de Baie-Comeau. La population parle l’innu-aimun et la communauté travaille à recenser les légendes innues afin de les transmettre aux générations futures.

Uashat mak Mani-Utenam

Tout près de Sept-Îles se trouve la communauté innue de Uashat Mak Mani-Utenam. Près de 4 608 sont membres de cette communauté qui vit sur deux territoires distinct, Uashat et Maliotenam. Les habitants parlent principalement l’innu-aimun et le français.

Ekuanitshit

En face de l’archipel de Mingan, là où les Innus chassaient autrefois le loup-marin est établie la communauté innue d’Ekuanitshit. Le nom signifie là où les choses s’échouent et le français est parlé, ainsi que la langue d’origine, l’innu-aimun.

Natashkuan

Sur la bordure de la rivière Natashquan, la communauté Nutashkuan est fière de sa pêche au saumon de l’Atlantique reconnue internationalement.. Les activités économiques principales sont l’art et l’artisanat, le piégeage et le tourisme.

Unamen Shipu

Accessible par avion ou bateau l’hiver, cette communauté de la Basse-Côte-Nord compte environ 1200 habitants, dont un millier d’Innus et une centaine d’Allochtones et de Malécites. Ils sont l’un des derniers groupes autochtones nomades en Amérique du Nord, mais ils sont aujourd’hui sédentaires.

Pakua Shipi

À plus de 500 kilomètres de Sept-Îles, on peut trouver la communauté innue de Pakua Shipi qui qui signifie en innu-aimun rivière de sable. Jusqu’à récemment, les Innus nomades se déplaçaient le long de la rivière Saint-Augustin vers l’intérieur des terres pour pêcher, chasser ou piéger le saumon, la truite et les animaux à fourrure qui y foisonnent.